-

2 Corinthiens 1, 3 "Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit."

-


Interview du Père Alfred SANKARA


réalisée par l’équipe du site web du Buisson Ardent


jeudi 1er janvier 2015, par Joseph Akoutou



Le premier message de la soirée a retentit très fort comme un glaive au fond de l’âme puisqu’il était question de reproche venant de Dieu lui-même à l’endroit de son peuple Israël qui s’est prostitué se laissant ainsi entrainé dans le péché par Jézabel une prostituée. Mais fort heureusement, lorsque Dieu fait des reproches c’est pour manifester enfin sa miséricorde ; c’est du moins ce qui résulte de l’entrevu que nous avons eu avec le père Alfred SANKARA que nous avons approché à la fin du message inspiré de l’apocalypse 2,19-20 qu’il a délivré pendant la vigile.



Site web du Buisson Ardent (web BA) :


Présentez-vous s’il vous plait aux internautes et dites-nous ce qui vous impressionne dans le Buisson Ardent ?


Père Alfred SANKARA (PAS) :



Je suis le père Alfred SANKARA religieux Camillien, aumônier de la MACO. J’ai été membre du Buisson Ardent entre 2001 et 2006. Le Buisson, je l’ai connu en évolution, un groupe jeune au départ avec moins de membres mais en annonçant l’évangile. Il a fait effet et aujourd’hui beaucoup ont adhéré.

Ce qui m’a impressionné dans le Buisson Ardent c’est qu’en son sein beaucoup de jeunes s’adonnent à Jésus. Ceci est d’autant plus impressionnant que c’est dans un contexte universitaire marqué par le monde des idées, des influences philosophiques que des jeunes font le choix d’accepter Jésus. Le Buisson impacte et m’a impacté aussi de par le soutien fraternel et spirituel qui le caractérise et c’est de là d’ailleurs que j’ai puisé la force nécessaire pour mon discernement vocationnel.


Web BA : Dans le passage de l’apocalypse 2,19-20 qui a inspiré votre message, la femme est perçue négativement à travers l’image de Jézabel la prostituée, c’est le cas de kyrielle d’autres femmes dans la Bible. Pourquoi l’image de la femme est si tant liée au péché des hommes ? Pourquoi la femme a souvent été la cause des péchés de l’homme ?


PAS :Cet aspect, il est vrai je ne l’ai pas abordé dans mon message. Il faut dire que l’image de la femme utilisée ici est symbolique. Il faut donc aller au-delà du symbole pour percevoir le message. En effet, la femme symbolise l’humanité pécheresse que Dieu veut sauver. Dieu a créé la femme avec ses qualités, son physique capable de séduire et plusieurs figures féminines dans la Bible ont séduit et fait tomber des hommes de Dieu. C’est aussi l’orgueil de l’homme qui est indexé qui se croit fort mais qui tombe sous le coup de la séduction de la femme. Dans notre monde aujourd’hui, la publicité use de l’image de la femme pour séduire les hommes. La sexualité des hommes passe par les yeux et celle des femmes par le cœur. Le diable le sait et passe par les femmes pour entrainer les hommes au péché. L’homme fragile devant la femme doit donc savoir qu’il n’est pas tout puissant devant Dieu et la femme doit quant à elle utiliser ses qualités pour la gloire de Dieu et non pour entrainer au péché.


Web BA : Dans la référence Ap 2,19-20 qui a inspiré votre message, il était question de la prostitution et de l’idolâtrie contre quoi Dieu s’est insurgé avec véhémence. La prostitution et l’idolâtrie seraient elles donc les plus graves péchés qui soient ?


PAS :Certes, Il y a d’autres formes de prostitutions telle le vagabondage sexuel cependant, l’idolâtrie et la prostitution dans la parole de Dieu signifie abandonné le vrai Dieu pour se tourner vers d’autres Dieu et cela est très grave. Cela irrite Dieu ; on se souvient de la colère de Dieu quand Israël s’est forgé des idoles à un moment donné après la sortie d’Egypte.Ceux qui abandonnent Dieu pour d’autres dieux cherchent à satisfaire leur orgueil au lieu de chercher la gloire de Dieu, or Dieu s’oppose aux orgueilleux mais aux humbles, Il accorde sa grâce. Il faut quand même souligner que quand Dieu se met en colère c’est pour manifester sa miséricorde et sauver.


Web BA : Vous avez beaucoup parlé de l’esprit du monde comme opposé à la volonté de Dieu. Est-ce là une conception spiritualiste du monde ? Faut-il séparer la cité terrestre de la cité céleste ?


PAS : Il faut unir les deux sans les confondre, les distinguer. Le royaume de Dieu est déjà là dans le monde mais c’est le déjà et le pas encore comme le disent les théologiens. Nous sommes alors dans le monde sans être du monde (Jean 17). En effet, ce monde est un monde que Dieu nous donne à transformer. Cette transformation semble ne pas être visible c’est comme du levain dans la pâte. Ainsi, le monde marche vers le règne de Dieu.Il faut noter que quand je parle de l’esprit du monde, il s’agit des structures du péché, du fait que des hommes veulent vivre sans Dieu, dans le relativisme, bref dans la perversité. Le Chrétien est appelé à transformer ça.




Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?