-

2 Corinthiens 1, 3 "Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit."

-


Commentaire liturgique du vendredi 13 Février 2015



vendredi 13 février 2015




Pourquoi te caches-tu de Jésus ton Dieu…… !

« L’homme et sa femme se cachèrent de Yahvé Dieu parmi les arbres du jardin. »Genèse 3,8.
Après la faute, Adam et sa femme se cachent de Yahvé. C’est bien la toute la perversité du péché. Désormais, l’homme se cache de ce qui faisait sa félicité, sa connaissance et remplissait son être intérieur. L’homme se soustrait de Dieu pourtant Dieu ne cesse de venir à notre rencontre, de nous chercher sur les chemins les plus banals de notre vie. La guérison de l’homme ne s’obtient que si l’on s’expose à Dieu. Vous remarquerez que malgré la faute, Dieu vient à la rencontre d’Adam et Eve. Le mal de l’homme n’est pas de tomber dans le péché mais par le prétexte du péché se cacher de Dieu.
Nous avons appris à fuir Dieu ; trop de prétexte nous éloigne de Lui. Les hommes comme Adam et Eve préfèrent se cacher de Lui car la recherche de Dieu est incompatible avec les mœurs de nos jours. Que vies brisées par la drogue, par le sexe, par l’acharnement au travail, par l’appât du gain, par l’adultère ! Le péché grandit car nous avons perdu le chemin qui mène vers la vie, vers la guérison. Celui qui s’expose à Dieu par la foi reçoit de lui sa guérison et sa libération. Pourquoi préfères-tu les ténèbres du péché à la lumière de la Vie.
« C’est alors qu’on lui amène un sourd-muet, en le suppliant pour qu’il lui impose les mains » Marc 7,32.
Le sourd muet est envoyé à Jésus ; on l’exposer à la lumière, à la source de guérison. Ne lui cachons pas nos plaies, nos meurtrissures, nos peines et nos souffrances. Venons à Jésus chargé de nos fardeaux et lui nous guérira. Tout ce qui en nous se ferme à Dieu : la surdité de nos oreilles spirituelles, l’aveuglement de nos yeux spirituels seront guéris et nous verrons Jésus nous tenant la main. Heureux ce sourd-muet dont nous parle aujourd’hui l’Evangile dont les yeux se sont ouverts pour la première fois pour ne voir que le Christ devant lui. Son âme fut alors éblouie de la lumière éternelle, de la vie qui jaillit du Christ.
Ainsi, que vos yeux ne s’ouvrent que pour voir Dieu et que vos lèvres ne s’ouvrent que pour parler à Jésus.




Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?