-

2 Corinthiens 1, 3 "Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit."

-


Commentaire des textes liturgiques du jeudi 26 février 2015 : "Dieu ne peut rester sourd à l’appel de ses enfants"


par Henri Joël PARE


jeudi 26 février 2015




Dieu nous aime ! Dieu a pris à cœur le salut de l’homme et à cause de cela ces nuits en furent troublées.IL veut que nous sachons qu’il est bon envers tous, qu’il écoute le pauvre et le faible qui l’implore.


Ainsi le peuple juif face au décret de mort promulgué s’humilia devant le Seigneur et Lui demanda de considérer la menace de leurs ennemis. Le peuple usa d’une grande détermination et persévérance dans le jeune et les lamentations en suppliant Dieu de regarder leur détresse. Il fut exaucé.


Aussi dans l’évangile, le Seigneur nous fait savoir l’immense bonté de Dieu. Dieu ne peut rester sourd à l’appel de ses enfants. Connaissant ce qui est bon pour nous, Dieu jalouse d’ardeur pour nous donner le meilleur des cadeaux, puisqu’il est le meilleur papa. Élisabeth dira ceci : « voilà donc...ce qu’a fait pour moi le Seigneur, au temps ou il lui a plu d’enlever ce qui causait ma honte parmi les hommes ».


Alors dans un esprit d’abandon approchons du trône de la grâce en ce temps de carême et permettons à DIEU d’être DIEU en nous donnant en son temps ce qui est bon et utile pour nous




Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?