-

2 Corinthiens 1, 3 "Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit."

-


Commentaires des textes liturgiques du Mardi 10 Mars 2015 :"Combien de fois vais-je pardonner à mon frère si de nouveau il me fait tort ? " (Mathieu 18,21-35)


par Djinzou Richard Tiéné


mardi 10 mars 2015




Troisième semaine de carême où nous sommes amenés à revenir au Seigneur de toute notre force et tout notre cœur ; Jésus insiste sur la pratique du pardon. Il nous demande de pardonner de façon inlassable c’est peut-être ce qui nous coûte.


Très souvent il nous arrive de compter le nombre de fois que nous pardonnons. Nous disons : « C’est la dernière fois ! ». En effet le pardon est la chose la plus difficile à obtenir des autres. Cependant Jésus nous dit : “Je ne dis pas sept fois, mais soixante-dix-sept fois.”(Mt18, 22).


Cette réponse n’ignore pas les difficultés du pardon mais il faut le faire pour être en paix avec son être et vivre dans la paix. L’Amour est le deuxième plus grand commandement que Jésus a instauré. Et pour le vivre, nous devons nous pardonner car Jésus déclare : “ Mon Père des Cieux vous traitera de la même façon si chacun de vous ne pardonne pas à son frère du fond de son cœur. ” (Mt18, 35) L’amour du Père est infini. Il nous pardonne toujours, et Son désir ardent est que, recevant continuellement sa miséricorde, nous devenions à notre tour miséricordieux à l’égard de nos frères.


Alors les offenses que nous avons à pardonner nos frères seront toujours peu de chose par rapport à celles que notre Dieu nous remet sans compter. Puisse Dieu nous accorder la grâce du pardon.




Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document