-

2 Corinthiens 1, 3 "Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit."

-


Recollection du Buisson ardent 2015


au Groupe Scolaire Saint Viateur


jeudi 23 avril 2015, par Joseph Akoutou



En marche vers la campagne d’évangélisation : la recollection organisée par le Buisson Ardent a réuni au Groupe scolaire Saint Viateur, ce dimanche 19 avril, les membres du Buisson pour une préparation spirituelle et organisationnelle de la grande campagne d’évangélisation qui se déroulera du 25 au 30 avril 2015.



Comme on pouvait s’y attendre, c’est dans un climat de ferveur spirituelle animée par des prières et de louanges que la recollection a débuté dans la matinée à 8h. En début de la récollection le recours à Marie a traduit l’attachement filial des membres du Buisson à la mère de notre sauveur. Après cette note mariale, une demi- heure environ de louange parlée dirigée par le frère Drabo Clément a permis aux participants d’élever leur voix mêlées aux chants inspirés du chœur pour adresser différentes demandes à Dieu corrélativement à la campagne. Ainsi, les voix se faisaient unanimes pour demander la miséricorde de Dieu, le secours du sang de Jésus pour marquer la campagne, la sanctification, la purification, l’affranchissement du péché pour être digne de la campagne. Ce moment a été particulièrement émouvant. Ce temps de prière a atteint son sommet dans l’adoration où la quasi-totalité des participants ont fléchis genoux pour confesser que Jésus est Seigneur. L’adoration a été assortie de messages inspirés. La synthèse des paroles reçues est l’invite du Seigneur à quitter toute peur liée à la réussite de la campagne pour placer en lui une confiance inébranlable.


Aussi, la prière a été suivie de regroupement en ministère pour aborder quelques aspects pratiques et exhorter aux dispositions intérieures et spirituelles que requière la campagne. En substance, l’exhortation au sein des ministères a tourné autour de la nécessité de la communion, de l’entente, de l’humilité, de l’unité dans le cadre de la campagne donc l’invitation est lancée au sein des différents ministères à combattre les esprits ennemis de la communion tel que l’esprit de murmure, l’esprit de manque de pardon et consort, l’esprit d’accusation des frères, de division.


En fin de matinée un chaud temps d’intercession fécond en signes


Cette intercession a fait échos à l’exhortation et a constitué le lieu d’un combat spirituel véritable contre tout esprit de désunion, contre tout esprit contraire à la communion, l’orgueil, les murmures, les suffisances, les impuretés, les rivalités, les rancunes, les blessures intérieures provoquées par les relations de dominations, les manques de soutiens fraternels. La restauration de cette communion a été précipitée par une demande insistante de pardon au Seigneur par l’assemblée pour les péchés ayant entachés la communion, la demande au Saint-Esprit de la force d’être parfaitement unis au sein du Buisson Ardent, de rejeter toutes les semences de division, de critique. A la clé, des visions lors du combat : le Burkina est gagné à Jésus Christ, le Buisson a été appelé à évangéliser dans toute l’Afrique, les ennemis du Buisson complètement affaiblis, les hommes « forts » liés et les esprits ont été liés bref, en terme de vision pour la campagne, la victoire est complète sur toute les forces d’opposition à Jésus et l’autorité est donnée par Jésus pour demander des signes au ciel et sur la terre, signe de guérison, de libération de personnes qui résistaient à Jésus, signe de conversion, signe de grâce diverses. Une agape fraternelle a bouclé les activités de la matinée.


Les activités de l’après-midi : rencontre en commissions et messe


Après l’agape fraternelle, autour de 13h15, le coordonnateur de la campagne le frère Michel Pouya a pris la parole pour inviter les participants à s’engager dans les commissions crées pour fédérer les efforts pour une réussite de la campagne. Prenant l’image d’une équipe de football, il a expliqué que l’esprit d’équipe et la participation de chacun urge pour une fructueuse campagne. Ensuite une rencontre de 30min en commissions a eu lieu dans le but de faire le point des activités déjà abattues par les commissions dans le cadre de la campagne des 25, 26, 28 et 30 avril 2015 et permettre à de nouveaux volontaires d’adhérer aux commissions pour le reste des tâches à abattre avant, pendant et après la campagne. Les commissions sont une quinzaine à savoir : la commission aménagement du site, la commission décoration, la commission enregistrement, la commission liturgie, la commission presse et communication, la commission restauration, la commission santé, commission sonorisation, commission transport et logistique, commission vente, commission flambeau, commission juridique, commission collecte des offrandes, commission parking. Les rencontres en commissions une fois achevée place a été laissé à la préparation à la messe de la recollection.


Messe de la recollection


De la messe, on retient à travers l’homélie du célébrant ancien membre du Buisson, le père Justin Balima de la communauté de la petite œuvre de la divine miséricorde (Don Orione) des éléments de direction pour la campagne. A l’entame de sa méditation, le père a souhaité la paix à l’assemblée tout en rappelant qu’elle s’origine en Jésus, et confiée par lui aux apôtres et aux évêques pour la rependre dans le monde. S’appuyant sur les textes de la liturgie du jour à savoir un extrait des actes des apôtres, la première lettre de saint Jean, l’évangile de saint Luc, le célébrant a exhorté à la foi en Christ ressuscité. L’extrait de l’évangile de saint Luc chapitre 24, verset 35 à 48 lu, rapporte l’apparition du ressuscité et les preuves qu’il a voulu donné aux disciples d’Emmaüs aveuglés par le doute malgré sa présence au milieu d’eux afin de les conduire à la foi. A ce sujet, le père a convié l’assemblée à se laisser éclairer par la parole de Dieu d’où nait la foi utile pour une mission d’évangélisation telle que la campagne d’évangélisation qui pointe. Ainsi, revenant à la 2eme lecture, le père a fustigé nos relations de mensonge avec Jésus. « Laissez-vous conduire par l’Esprit Saint et remettez-vous en cause dans votre vie de foi » a-t-il insisté. A cet effet, il a donné l’exemple de Saint Augustin qui n’avait de cesse à chercher Jésus. Le père a terminé ses propos en rappelant que c’est dans une relation de foi, d’amitié avec le Seigneur qu’on peut aller annoncer au reste du monde que le Christ est ressuscité et qu’on en est témoins. La messe s’est achevée par une prière d’envoi en mission au cours de laquelle le célébrant a consacré les faiblesses et les talents de chacun à l’Esprit Saint pour une campagne d’évangélisation réussie.




Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document