-

2 Corinthiens 1, 3 "Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit."

-


Message principal de la veillée 2015 Luc 7,22 : "Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu"



vendredi 1er mai 2015, par Joseph Akoutou



Le Message principal est inspiré de Luc 7,22 : « Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu : les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés et les sourds entendent, les morts ressuscitent, la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres. » présenté par le frère Evariste KABORE.


Le frère KABORE Evariste Wendpagnangdé Kabore prêche au stade municipale à la grande veillée 2015 orgnisée par le BUISSON ARDENT


On retient de ce message beaucoup d’enseignements. Jean-Baptiste s’interroge au sujet de Jésus pour savoir s’IL est le Messie, en déléguant ses disciples vers Jésus.


En effet, sa situation de prisonnier le pousse à s’interroger sur la pertinence de l’identité de Jésus. Jean connaissait Jésus mais l’épreuve soumet sa foi au doute, comme pour nous aussi aujourd’hui dans les souffrances. Jean-Baptiste ayant une appréhension d’un Dieu juge, attendait un Messie guerrier. IL avait donc une certaine attente du Messie ; la réponse de Jésus aux disciples de Jean est étrange : « Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu : les aveugles voient, les lépreux sont purs … ». On peut s’interroger sur la réponse de Jésus à Jean par les signes qu’il accomplissait. Les signes révèlent en réalité l’identité de Jésus. C’est ainsi que l’évangéliste saint Jean associe les signes que Jésus accomplissait à son identité. Quand Jésus nourrit les foules, Jean Le désigne comme le Pain de Vie, après que Jésus ait guéri l’aveugle, il Le désigne comme la Lumière du Monde, en ressuscitant Lazare, il dit de Jésus qu’IL est la Résurrection et la Vie. Ainsi, tout ce que Jésus fait, révèle son identité.


Pour le prédicateur, en faisant des signes Jésus témoigne sa sensibilité, sa compassion pour les foules. Jésus n’a pas accompli assez de signes chez Lui à Nazareth à cause de leur prétention de Le connaitre déjà. Ainsi, nos idées limitées sur Jésus sont des obstacles à sa manifestation dans nos vies. La foi apparaît comme le terreau où Jésus se manifeste. Et prenant l’exemple de ceux de Génézareth qui croyaient en Jésus contrairement à ceux de Nazareth qui Le limitaient par l’étroitesse de leur foi, le prédicateur a montré que pour recevoir les grâces de Jésus, notre foi en Christ ressuscité doit être entière. Et pour arriver à une telle foi, il faut d’abord avoir eu une expérience personnelle avec Jésus et ensuite être son témoin. La foi nécessite donc une adhésion à Jésus au lieu de se limiter à une connaissance partielle de lui.


Suite à l’enseignement, un ministère a suivi , c’est-à-dire la manifestation palpable des signes qui accompagnent toute proclamation de la Parole telles que : des délivrances, des guérisons. L’Esprit de Dieu s’est fait présent et l’assemblée totalement saisie par la gloire, la puissance et l’onction de Dieu. Restez connectés pour les témoignages.




Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document