-

2 Corinthiens 1, 3 "Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit."

-


Commentaire des textes liturgiques du mardi 21 avril 2015 : "Si nous mangeons de ce pain venu du ciel, si nous croyons en Jésus, nous vivrons éternellement. "



mardi 21 avril 2015




Grâce et Paix sur vous qui êtes rachetés par le Christ.


Nous avons la grâce de commenter, en ce jour, la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ selon Saint Jean, Jn6, 30-35.


Nous avons ici la suite du dialogue, de Jésus avec la foule, que nous avons eu à commenter hier.


Jésus, ayant réussi à recentrer ceux qui étaient venus à lui après la multiplication du pain, ils lui demandèrent : ¨que devons- nous faire pour travailler à l’œuvre de Dieu ? ¨.


Il leur donna le secret : ayez foi en celui qu’il a envoyé. C’est alors qu’ils lui ont demandé : ¨ que fais- tu, quel signe avons-nous vu pour que nous croyons en toi ? ¨ Qu’es-tu capable de faire ? Question insolite ! Ils avaient pourtant voulu le proclamer roi à la vue de la multiplication des pains.
Leur réaction ici nous fait penser que ce miracle n’était pas suffisant. Ils ont même rappelé au Christ que Moise a nourri leurs pères avec le pain venu du ciel ; ce qui leur a permis de croire qu’il était en relation avec le ciel.


Jésus saisi l’occasion pour leur révéler ce que préfigurait la manne venue du ciel. Oui, Jésus est le pain venu du ciel et qui donne la vie au monde. Les Israélites, au désert, bien qu’ayant mangé la manne, sont morts. Mais, si nous mangeons de ce pain venu du ciel, si nous croyons en Jésus, nous vivrons éternellement.


BAMOGO Juliette




Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document