-

2 Corinthiens 1, 3 "Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit."

-


Veillée Mariale de la compassion 2015



mercredi 17 juin 2015, par Yameogo Mathias



Mois de Mai, mois de dévotion mariale. Le cardinal Philippe OUEDRAOGO a même invité en cette année les chrétiens à vivre intensément ce mois par la récitation régulière du chapelet. C’est dans cette optique et surtout dans le cadre de son programme d’activité que le ministère compassion du Buisson ardent a tenu sa traditionnelle veillée mariale ce samedi 16 mai 2015 au sanctuaire mariale Notre Dame de YAGMA.



C’est à 20h30 que la veillée a débuté par une prière introductive conduite par le frère Michel OUEDRAOGO, suivie d’un temps de louange afin de rendre grâce à Dieu pour notre présence. Notons que près d’une soixantaine de personnes ont répondu présentes à l’appel de la Vierge Marie, constituées essentiellement des membres du ministère Compassion, d’amis et de sympathisants. Le programme officiel de la soirée a été respecté dans son contenu avec cependant quelques décalages. En voici donc les grandes lignes :


La prière des vêpres et l’enseignement


le Recteur du Sanctuaire Notre Dame de Yagma (SNDY), abbé Narcisse Guigma, a conduit ces deux temps. Il a d’abord, à travers une série de questions- réponses, montré l’importance des sacrements et des offices dans la vie Chrétienne. Après quoi il a introduit l’assemblée dans la prière des vêpres avant de clore par le Regina caeli.
Dans son enseignement sur le thème : « Direction fondamentale pour l’apostolat légionnaire », l’abbé a surtout présenté la légion de Marie, depuis ses origines jusqu’à sa structure en passant par ses fonctions. L’abbé a donc présenté la légion de Marie comme une association Catholique, créée par Franck Duff, approuvée par l’Eglise et sous la direction de Marie. Pour un légionnaire, Marie n’est pas d’abord mère mais reine, leur honneur est de se rendre digne de leur reine qui donne des directives pour l’avènement du règne du roi. Pour cela la légion de Marie imite la légion Romaine caractérisée par une discipline, la loyauté, le courage et l’unité. C’est également la première association Chrétienne à valoriser l’apostolat des laïcs, à prendre l’Esprit Saint comme témoin et à valoriser sa place dans l’Eglise. Les obligations qui incombent aux légionnaires sont la prière et l’apostolat. C’est un groupe ouvert à tous les Catholiques qui sont prêt à remplir les engagements qui sous-tendent la promesse légionnaire : humilité, obéissance, foi et fondre sa personne au groupe.


La messe


Après ce riche enseignement, ce fut le moment de la célébration Eucharistique avec l’abbé Narcisse comme célébrant principal pendant que l’animation des chants a été confiée au chœur de la compassion.
Dans son homélie, l’abbé a résumé les textes liturgiques du jour en l’Eglise en prière. En effet dans la première lecture, les disciples prie avant de faire une élection et dans l’Evangile, le Christ, chef de l’Eglise prie pour l’unité des siens. L’abbé a ensuite ajouté que les prières font la relation de confiance totale et d’abandon à Dieu. Par ailleurs, l’élection de l’apôtre Mathias est la preuve que l’élection divine ne se laisse pas égarer par les classifications et les considérations humaines. L’Eglise s’en est remise à Dieu et Dieu a fait son choix.


Chemin de croix et Rosaire


Par la méditation de 15 stations du chemin de croix et du rosaire, les participants ont imploré la grâce et la miséricorde de Dieu pour eux-mêmes et pour le monde entier.


Exhortation


Le dernier rendez-vous de cette veillée a été l’exhortation du Frère Henry Joël PARE, responsable dudit ministère sur le thème : « Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé ; il entrera et sortira, et trouvera un pâturage ». Jean 10,9


Dans son exhortation, le frère a souligné que Jésus est la vraie porte de salut et de liberté mais il a surtout centré son exhortation sur une autre porte : l’hérédité et plus précisément sur la transmission des esprits d’impuretés. Comme exemple, nous avons le cas de David qui s’est rendu coupable d’un péché d’adultère avec la femme d’Urie (2 Samuel 11, 4). Par la suite, la famille du roi sera mis en rude épreuve : Amon couche avec sa sœur Tamar (2 Sam 13,2) et Salomon s’attache aux femmes païennes (1 rois 11, 1). Selon le frère, le premier acte d’impureté est la cause de l’alliance avec le démon. Il faut donc dans la prière briser l’alliance de nos parents ou les nôtres. C’est d’ailleurs cette vision qui a conduit le ministère qui a fait suite à l’enseignement.


C’est dans la joie, avec des chants de louange que les participants ont rendu grâce à Dieu pour toutes les grâces de cette veillée autour de 06h.




Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document