-

2 Corinthiens 1, 3 "Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit."

-


Soyez saint comme votre Père Céleste est Saint (Matthieu 5:48)


Troisième partie de l’Enseignement sur la sanctification


samedi 18 juillet 2015, par Jeremie Souly



Vendredi 17 juillet 2015, avec le prédicateur : frère Evariste KABORE


Depuis deux semaines les serviteurs de Dieu nous ont entretenus sur la sanctification. Quand nous parlons de la sanctification certains peuvent être tentés de dire qu’ils ne sont pas concernés par ce message par ce qu’ils mènent une vie chaste. Ils ont un ministère ou encore d’autres choses mais la Bible dit que celui qui est saint se sanctifie encore. Apocalypse 22:11

Le message de la sanctification est adressé effectivement aux chrétiens. Pour Saint Paul, sans la sanctification nul ne peut voir Dieu. La sanctification est un dynamisme et non un état. Le prophète Isaïe dans sa vision sur la sainteté de Dieu réalise un Dieu pur de sorte qu’il se voyait lui-même impur devant cette merveilleuse pureté de Dieu. Lui qui est prophète (porte parole de Dieu) ; devant la sainteté de Dieu découvre son état vis-à-vis de Dieu. Cette parallèle nous laisse de comprendre combien il est plus important de rechercher la sanctification.

Dans l’évangile de Luc (Lc 18,9-) il est question de deux personnes montant au temple pour prier : un pharisien et un publicain. A l’époque être pharisien signifiait que tu connais les lois de Dieu. Être publicain signifiait le contraire. Le pharisien dans sa façon de prier ignorait beaucoup de choses. Souvent nous sommes tentés de prier comme les pharisiens en regardant notre engagement au groupe de prière et autres. Mais le publicain savait que rien de ce qu’il avait ne pouvait plaire à Dieu. Il savait que la seule chose qui pouvait plaire à Dieu c’est une vie sanctifiée. Bien aimé peut -être que tu as un ministère, un engagement (…) à offrir à Dieu mais sache que de tout cela la seule chose qui puisse plaire à Dieu c’est une vie pure. Vue toutes ces choses, le publicain entre dans une attitude d’humilité. Il dit à Dieu :" soit apaisé en vers moi". Le mot « apaisé » dans l’étymologie grec renvoie à la propitiation c’est-à-dire rendre Dieu propice.

En effet le publicain savait que Dieu seul pouvait le justifier et non l’étalage de ses prouesses. Bien aimé CHRIST seul est notre sanctification (1 corinthien 1, 30). St Paul dit qu’il est l’agneau sans tâche. Désormais pour nous présenter devant Dieu il nous faut CHRIST par ce que rien de ce qui est en nous n’est pur. Dieu a tellement les yeux purs dont il ne regarde que ce qui est pur.

Pour que Esaü puisse s’approcher de son père pour avoir la bénédiction, il lui fallut tuer un agneau, être revêtu de sa peau afin d’oser s’approcher de son père. Frères et sœurs pour nous présenter devant Dieu il nous faut revêtir le CHRIST car il est notre sanctification ; CHRIST est notre sanctification certes, mais cela ne veut dire que nous devons vivre n’importe comment. Il y a un espoir pour les pécheurs.

Normalement si tu pèches tu devrais ressentir de la contrition parce que tu es dans le Christ ; mais si ce n’est pas le cas c’est qu’il y a un problème. Ne regardes pas le rôle que tu joues dans le groupe car ce n’est pas ce que Dieu attend de toi ; ce que Dieu attend toi c’est une vie sanctifiée.
Puisse le Seigneur nous donner d’avoir une vie sanctifiée pour la plus grande gloire de son Nom. Amen




Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document