-

2 Corinthiens 1, 3 "Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit."

-


Dieu appelle l’homme à la conversion


Synthèse du premier message de la vigile 2015


vendredi 1er janvier 2016, par KAKABIEGO B. Serge Théophile




Le premier message de cette soirée a été donné par le frère Clément DRABO, responsable du ministère intercession. Le thème est : « Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront pas du Royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas ! Ni impudiques, ni idolâtres, ni adultères, ni dépravés, ni gens de mœurs infâmes, ni voleurs, ni cupides, pas plus qu’ivrognes, insulteurs ou rapaces, n’hériteront du Royaume de Dieu. Et cela, vous l’étiez bien, quelques-uns. Mais vous vous êtes lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés par le nom du Seigneur Jésus Christ et par l’Esprit de notre Dieu. » (1Co6, 9-11).


Dieu nous aime tellement qu’il nous accepte comme ses enfants (1Jn 3,1). Il nous accueille et nous accepte dans sa présence. Mais par moment nous quittons sa présence et nous nous éloignons de lui. Ce qui est déplorable c’est qu’il arrive que des personnes se plaisent à vivre dans le péché. Elles savent consciemment qu’elles se rebiffent contre le Seigneur. Elles s’érigent en ennemies de Dieu et ne se soucient pas du salut de leur âme. Et pire, parmi ces personnes, il en est qui, après avoir servi le Seigneur ou ayant prétendu le servir s’installent dans le péché, offensant effrontément le Seigneur. Mais comme il est si bien écrit dans 1Co6 9-11, ces personnes n’ont pas part au Royaume de Dieu.

Un exemple parfait de la déchéance de l’homme due au péché est le général Naamân, chef de l’armée du roi d’Aram (2R5). La lèpre est le symbole du péché. Ainsi, la vie dans le péché est identique à celle de cet homme malade qui passe son temps à cacher sa maladie et sa honte. Pourtant, le Seigneur qui ne se lasse pas d’interpeller l’homme pour le sauver manifeste sa miséricorde par l’eau et le sang qui ont jailli du côté de Jésus. Ainsi, comme ce général s’est ravisé et a accepté se baigner dans les eaux du Jourdain pour être guéri, ravisons-nous et accueillons cette miséricorde pour notre salut.

Le frère a terminé son message en invitant les uns et les autres à confesser le nom de Jésus et à le recevoir dans leurs vies comme Seigneur et Sauveur.

Une fois le message du frère fini, soutenu par le frère Prosper BADO, il a fait une prière de repentance et de retour au Seigneur. Toute l’assemblée se tint debout et fervente dans la prière se baigna dans cette miséricorde.




Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document