-

2 Corinthiens 1, 3 "Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit."

-


Manifestation de la gloire de DIEU


Synthèse du deuxième message de vigile 2015


vendredi 1er janvier 2016, par KAKABIEGO B. Serge Théophile





Le 2ème message de la vigile a pour thème : « Debout ! Resplendis ! Car voici ta lumière, et sur toi se lève la gloire de Yahvé. » (Is60, 1). Ce message qui est le principal de cette veillée est livré par le frère Evariste KABORE.


Tout d’abord le prédicateur a évoqué le sujet de la lumière et a fait une brève historique de l’intervention du prophète Isaïe à son époque. Isaïe a été choisi par le Seigneur pour donner à son peuple de briller et de resplendir partout dans le monde. Utilisant cette figure de la lumière, Jésus déclare qu’il est la lumière du monde (Jn8, 12). Par le passé, Dieu se manifestait à travers la colonne de nuée et de feu. Mais à présent, il le fait par son fils. Alors que le monde est assailli par les ténèbres, le Christ s’élève et veut resplendir dans le cœur de l’homme.


Suite au sujet de la lumière, la question de la gloire est abordée. Le monde étant dans le péché ne peut pas entrer dans la gloire de Dieu. Moïse en son temps, bénéficiant de la grâce de Dieu lui demanda à voir sa gloire (Ex33, 18). Ce que fit le Seigneur. En considérant Jésus, la Bible dit clairement de lui qu’il reflète la gloire de Dieu (Jn1, 12-14). Il est la manifestation, le resplendissement de la gloire de Dieu (He1, 3). Parlant de gloire, ce que le monde présente de brillant et de beau est trompeur. La vraie gloire est celle qui émane de Dieu, manifestée par Jésus. Le Christ en nous, l’espérance de la Gloire.


Continuant dans le développement du thème, le terme « debout » est pris pour être décortiqué. On dit « débout » à quelqu’un qui est assis, couché, fatigué, las. Malgré le fait que nous soyons enfants de Dieu, il arrive des moments où beaucoup sont assis ou couchés car étant assoupis spirituellement. « Yahvé dit à Josué : "Relève-toi ! Pourquoi rester ainsi prosterné ? » (Jos7, 10). Cela se passe dans un contexte où Josué, ayant conquis une très grande ville, Jéricho, échoue devant une petite du nom de Aï. Pourquoi ? Parce qu’il y avait l’anathème en Israël. Pour nous chrétiens, l’anathème est le péché.


Comment vouloir avoir un pas avec le Seigneur et l’autre avec les sacrifices d’animaux. Dans Jn5, 8 Jésus dit à un infirme : "Lève-toi, prends ton grabat et marche." Pendant longtemps l’infirme était assis jusqu’à ce que Jésus vienne lui dire cette parole de grâce. Peut-être que toi aussi tu vis des situations de ce genre, mais le Seigneur est Vivant. Il y a un temps où il faut cesser de se lamenter et de saisir la grâce du Seigneur pour se tenir debout. Le prédicateur insiste sur ce verset Ps34, 6 : « Qui regarde vers lui resplendira et sur son visage point de honte. ». Alors tournons-nous sans réserve vers notre Dieu. Il est plein d’amour et de bonté, et nous avons pour preuve le sacrifice de son Fils Jésus pour notre salut.


Faisons donc comme l’apôtre Paul : « Et nous tous qui, le visage découvert, réfléchissons comme en un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en cette même image, allant de gloire en gloire, comme de par le Seigneur, qui est Esprit. » (2Co3, 18). Ce faisant, « débout et resplendit ». Sois fier d’être chrétien car Jésus est le Seigneur de Gloire.


Pour finir son intervention, le frère Evariste a invité l’assemblée à se tenir debout pour un temps d’adoration et d’intercession.




Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document