-

2 Corinthiens 1, 3 "Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit."

-


[Top Vacances prières] La vocation de l’homme et de la femme dans le cheminement pour le mariage



lundi 19 septembre 2016, par Yameogo Mathias



Après quelques semaines de vacances bien méritées, l’heure est à la reprise pour certains et pour d’autres, il s’agit de se disposer pour la reprise. Cependant, si se reposer est une exigence pour l’homme, Dieu quant à lui n’est jamais au repos. C’est pourquoi, dans ce contexte de vacances qui se termine, le Buisson Ardent, comme chaque année, organise un temps de prière dénommé « Top Vacances Prière ».
Cette année 2016, Top Vacances Prière se tiendra du 19 au 25 septembre 2016 sur le thème : « Le charismatique face à la vie sociale »


Premier jour : lundi 19 septembre 2016
Thème du jour : « la vocation de l’homme et de la femme dans le cheminement pour le mariage » (1/3)
Prédicateur : Bergère Brigitte (deuxième bergère du groupe)
Résumé :
« Ne vous attendez pas à avoir des critères de choix d’un homme ou d’une femme » a lancé d’emblée la bergère Brigitte au début de son message. Elle a ensuite précisé que ce message sera étalé sur trois jours et qu’il sera un condensé, étant donné qu’elle livre généralement ce genre de message en trois jours pleins.
Le décor étant planté, la prédicatrice a présenté son message en deux points essentiels :


1. La connaissance de soi


Dieu dit : "Faisons l’homme à notre image, comme notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, les oiseaux du ciel, les bestiaux, toutes les bêtes sauvages et toutes les bestioles qui rampent sur la terre." Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa. (Genèse 1, 26-27)


En s’appuyant sur ce verset, elle a insisté sur le fait que Dieu nous a fait à son image en nous donnant un corps, une âme et un esprit. Dieu nous a donné des aptitudes physiques et morales pour vivre sur la terre. Il est donc nécessaire pour l’homme de se connaitre, et cette connaissance de soi passe par la connaissance de son corps. De ce fait, la bergère a défini trois notions essentielles : le sexe qui est l’organe de distinction entre l’homme et la femme, c’est aussi l’organe de reproduction ; la génitalité qui est l’expression de l’homme ou de la femme par son apparence physique et la sexualité qui, quant à elle est l’ensemble des caractéristiques physiques, physiologiques qui différencie l’individu mâle et femelle, en d’autres termes, c’est la manière d’être de ce qui est sexuée (qui a un sexe).


Personne ne peut renoncer à sa sexualité, car elle fait partie de lui. La sexualité est fait à l’image de Dieu, c’est donc quelque chose de bon comme le témoigne le catéchisme de l’Eglise catholique en ces termes : « La sexualité affecte tous les aspects de la personne humaine, dans l’unité de son corps et de son âme. Elle concerne particulièrement l’affectivité, la capacité d’aimer et de procréer, et, d’une manière plus générale, l’aptitude à nouer des liens, de communion avec autrui. » (CEC 2332)


Elle a aussi abordé la chasteté qui selon elle doit avoir pour but de donner la gloire à Dieu. « Si on le fait pour sa propre gloire, on n’y arrivera pas » a-t-elle laissé entendre. Pour y arriver, elle a encouragé l’assemblée à se donner certaines restrictions comme refuser de manger ce qu’on aime, même si on a les moyens, pour apprendre à se maîtriser.


2. La connaissance du corps


Dans cette partie, elle a fait la distinction entre l’homme et la femme dans leur aptitude et leur manière d’être :
De l’avis de la bergère, l’homme est extraverti, appelé à être une personne d’action, il conçoit ses relations à partir du physique. Sa force physique lui donne de l’assurance. Il passe à l’acte et se réalise dans l’action. L’homme veut et aime commander, il aime prendre des risques. L’homme veut aimer ; il a un cœur pour aimer, c’est pourquoi, il fait le premier pas. L’homme fonctionne plus par la tête ; il perçoit donc la situation dans toute sa globalité. Il a un jugement rationnel, il analyse à partir de sa raison. Il s’intéresse à l’argent, au pouvoir, à la carrière et au loisir ; il aime posséder. Il est capable de distinguer la vie affective et la vie professionnelle (active) : une chose après une autre.


La femme par contre est intravertie, mystérieuse, influente, discrète et douce. La relation de la femme se bâtie à partir du cœur des personnes. Elle dispose d’une capacité de séduction, à plaire et à attirer l’attention. Elle veut être aimée. La femme s’exprime par des gestes beaucoup plus par le toucher. La femme recherche la garantie. La femme aborde les problèmes et les situations à partir du détail en non par le global. Elle aime communiquer surtout sur les problèmes personnels. Elle veut être écoutée et être comprise. Elle a un jugement selon son intuition, selon l’appel de son cœur. Dans une situation elle s’intéresse aux personnes et non à la solution.


Pour terminer son intervention, bergère Brigitte, a conclu en annonçant que cette différence entre homme et femme est un don de Dieu. Il le faut pour entrevoir les valeurs et vivre pleinement notre sexualité.




Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document