-

2 Corinthiens 1, 3 "Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit."

-


[TOP VACANCES PRIÈRES 2016] La chasteté



jeudi 22 septembre 2016, par Yameogo Mathias




3eme jour [TOP VACANCES PRIÈRES 2016] : Mercredi 21 septembre 2016


Thème du module : « la vocation de l’homme et de la femme dans le cheminement pour le mariage » (3/3)


Thème du jour : la chasteté
Prédicateur : Bergère Brigitte (deuxième bergère du groupe)


Résumé :


La chasteté nous permet de vivre notre sexualité qui, en rappel, est l’ensemble des caractéristiques physiques, physiologiques qui différencie l’individu mâle et femelle.


La chasteté est un choix positif dont la grandeur réside dans la personne de Jésus qui est l’exemple parfait de chasteté. Cela implique une ligne de conduite selon laquelle ce style de vie s’affirme. Vivre la chasteté, c’est assumer sa sexualité. On ne devrait pas vivre par hasard ou par coïncidence car la chasteté n’est jamais un acquis mais toujours en chemin de croissance.


Notre monde aujourd’hui a besoin de témoins authentiques de chasteté. Le monde a besoin qu’on conjugue la virginité au présent. Pour le chrétien, l’équation vivre sa chasteté doit être résolue pour la gloire de Dieu et non pour personne, pas même pour soi.


On ne peut pas vivre la chasteté quand nos pensées sont impures, quand on écoute des musiques ou des conversations obscènes. Le Seigneur ne demande jamais l’impossible à ses enfants. L’abstinence et la continence doivent être un moyen de sainteté. Vivre sa chasteté permettra de demeurer dans la présence de Dieu.


La chasteté est un renoncement
Renoncer a pour synonymes délaisser, sacrifier, abandonner. Le renoncement est volontaire et non obligatoire. Il s’agit de laisser une bonne chose pour en prendre une meilleure autre. Dans le renoncement, il y’a une grande joie de se préserver parce qu’on le fait pour le Seigneur. Tout être humain normal a des désirs en lui. Mais qu’en faisons-nous ? La chasteté n’est pourtant pas un trophée à brandir. Elle se fait pour la gloire de Dieu.


L’amour de Dieu et de l’autre


Matthieu 22, 34-40 : Apprenant qu’il avait fermé la bouche aux Sadducéens, les Pharisiens se réunirent en groupe, et l’un d’eux lui demanda pour l’embarrasser : "Maître, quel est le plus grand commandement de la Loi ? "Jésus lui dit : "Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit : voilà le plus grand et le premier commandement. Le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. A ces deux commandements se rattache toute la Loi, ainsi que les Prophètes."


Il s’agit de l’amour qu’on a pour Dieu d’abord avant d’être orientés vers les personnes qui doivent en bénéficier. Aimer signifie souhaiter le bien de l’autre, son bonheur. Aimer signifie que ce que tu ressens doit être partagé par l’autre. Lorsque cela n’est pas le cas, si l’amour n’est pas réciproque, c’est un amour frustrant.
La chasteté se vit humblement. C’est une condition d’un amour authentique. Vivre sa chasteté aujourd’hui sera utile demain dans le foyer.


La chasteté pour le royaume des cieux


Matthieu 19, 12 : Il y a, en effet, des eunuques qui sont nés ainsi du sein de leur mère, il y a des eunuques qui le sont devenus par l’action des hommes, et il y a des eunuques qui se sont eux-mêmes rendus tels à cause du Royaume des Cieux. Qui peut comprendre, qu’il comprenne !"


Ici, il s’agit des personnes consacrées. Il y’a des personnes qui sont constamment en prières, qui offrent leur chasteté pour toutes sortes de cas. Ainsi, ils mettent au monde beaucoup de fils spirituels. La chasteté s’exprime par le don gratuit, la bonté, la miséricorde. La personne qui vit la chasteté est épanouie. Ces qualités sont des qualités de Dieu.


Les amalgames


1. il faut éviter l’amalgame entre la perfection et la sainteté


La chasteté fait partie de la sainteté. Cela est possible car Jésus dit que nous pouvons être saint comme notre père. Généralement les personnes qui chutent sont celles qui sont sures d’elles, sures de leur forces et leur capacités et qui ne sont pas vigilants. La sainteté consiste à être conscient de ses fragilités mais savoir que c’est possible parce que le Seigneur nous porte.


2. il faut éviter l’amalgame entre la tentation et le péché


La tentation est une force qui nous pousse à agir vers le péché. Devant la tentation, il faut recourir au Seigneur pour demander son aide. Il faut lui faire confiance. La tentation vient des pensées, des imaginations, des paroles et gestes ou environnements impures. Eviter lorsqu’on est en cheminement de se retrouver tous les deux quelques parts, dans un lieu isolé où l’on est seuls, pendant un long moment. Il faut à tout moment éviter et s’éloigner des occasions de chutes.


Pour finir, tout ce qui a été dit en ces trois jours nous aidera si nous en voyions l’importance. Si jamais un enseignement ne nous ramène pas à l’amour de Dieu, mettons une croix sur cela.




Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document