-

2 Corinthiens 1, 3 "Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit."

-

Accueil > Enseignements > Evénements > Vigile > Deuxième message de la vigile du 31 Décembre 2016


Le message principal est tiré de 1 R 17, 14 ; qui est un message d’espérance, de relèvement et de proclamation victorieuse pour l’année 2017.


Deuxième message de la vigile du 31 Décembre 2016



dimanche 1er janvier 2017, par Yameogo Mathias




Thème : Car ainsi parle Yahvé, Dieu d’Israël : Jarre de farine ne s’épuisera, cruche d’huile ne se videra, jusqu’au jour où Yahvé enverra la pluie sur la face de la terre."
1 R 17, 14
Prédicateur : Père Justin BALMA


Le père Justin a commencé son intervention, en situant le texte dans son contexte. En effet, il s’agit d’une sécheresse qui avait été annoncé par le Seigneur. Le Seigneur envoie alors son prophète Elie, vers une veuve à Sarepta. D’une part, nous voyions la confiance du prophète. Elie s’y rend sans broncher, parce qu’il a confiance au Seigneur, qui venait de le nourrir par des corbeaux (1Rois17, 6).


D’autre part, il y a celle de cette veuve. Elle aussi a confiance car elle prend tout ce qu’elle a pour le donner au prophète comme nourriture. La veuve a accepté partager ce qu’elle a ; et cet acte a eu des conséquences positives dans sa vie : « Jarre de farine ne s’épuisera, cruche d’huile ne se videra » et « Voici, ton fils est vivant ».


Ainsi, selon le père, l’exemple d’Elie et de la veuve sont à imiter parce que le Christ nous invite à le recevoir comme la veuve. Le Christ que nous recevons, c’est aussi le frère, la sœur, le prochain, le malheureux, la veuve ou l’orphelin. Par ailleurs, nous ne devons pas marcher par la vue humaine mais compter sur la main victorieuse de Dieu. Cette promesse que le Seigneur a faite à la veuve est aussi vraie pour nous.


Avec le Christ, il faut oser et nous verrons les promesses de réussite, de succès, de mariage, de guérison intérieure et physique, de délivrance et de libération se réaliser dans nos vies. Mais il y’a une condition, c’est de vivre ce que le Seigneur nous commande.


Pour terminer, il a exhorté l’assemblée à l’humilité car le Seigneur n’appelle pas ceux qui sont forts et capables ; mais il rend fort et capable ceux qui sont faibles et qui s’en remettent à lui. Il a poursuivi en disant que la clé du leadership consiste à diminuer et à laisser le Christ grandir en nous (Jean 3, 30).


Enfin, notre modèle en tout temps et en tout lieu doit être Jésus. Nous devons également persévérer et rester ferme dans la foi. Pour cela, le père nous invite à la prière continuelle, à la récitation du rosaire car « le rosaire purifie notre âme » a-t-il dit.




Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document