-

2 Corinthiens 1, 3 "Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit."

-


La nécessité de prospérer d’abord dans son âme



lundi 13 février 2017, par Yameogo Mathias



Dernier jour de la semaine du Buisson Ardent.
L’enseignement de ce cinquième jour de la semaine du Buisson Ardent 2017 sur le terrain de Karaté à l’Université de Ouagadougou fut donné par le frère Evariste KABORE vers 19h00.
Soirée d’évangélisation à l’Université De Ouaga1 Professeur Joseph Ki Zerbo sur le thème : 3 Jean 2 : "Très cher, je souhaite que tu te portes bien sous tous les rapports et que ton corps soit en aussi bonne santé que ton âme".


La surabondance et l’abondance sont la nature de Dieu. Dieu veut nous accorder cette surabondance de vie.


Comment fonctionne la bénédiction de Dieu ?


Dieu a voulu établir un équilibre entre notre âme et le physique. C’est l’état de l’âme en premier qui doit être propre. Et que la bénédiction matérielle soit le reflet de celui de l’âme.
Proverbes 23, 4-7 : Ne te fatigue pas à acquérir la richesse, cesse d’y appliquer ton intelligence. Lèves-tu les yeux vers elle, elle n’est plus là, car elle sait se faire des ailes comme l’aigle qui vole vers le ciel. Ne mange pas le pain de l’homme aux regards envieux, ne convoite pas ses mets. Car le calcul qu’il fait en lui-même, c’est lui : "Mange et bois !" te dit-il, mais son cœur n’est pas avec toi.
Proverbes 10, 22 : « C’est la bénédiction de Yahvé qui enrichit, sans que l’effort y ajoute rien »
Ephésiens 1, 3 : Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, qui nous a bénis par toutes sortes de bénédictions spirituelles, aux cieux, dans le Christ.
Matthieu 6, 31-33 : Ne vous inquiétez donc pas en disant : Qu’allons-nous manger ? Qu’allons-nous boire ? De quoi allons-nous nous vêtir ? Ce sont là toutes choses dont les païens sont en quête. Or votre Père céleste sait que vous avez besoin de tout cela. Cherchez d’abord son Royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît.
Dans notre monde on met en avant par exemple le travail, et tout ce qu’il faut pour avoir une place dans la société. Alors que tous ceux qui possèdent le matériel n’ont pas forcement l’essentiel ; avoir tout n’est pas synonyme de paix intérieure (le cas du riche et de Lazare). On peut tout avoir mais à cause de l’état de l’âme, on n’a pas l’indispensable. Dieu souhaite que les choses soient mises en ordre de sorte que la prospérité de l’âme ne soit pas en dernière position. Il ne s’agit pas non plus de vivre dans la misère pour dire qu’on plait à Dieu, mais de bien ordonner les choses.
Galates 3, 13-14 : Le Christ nous a rachetés de cette malédiction de la Loi, devenu lui-même malédiction pour nous, car il est écrit : Maudit quiconque pend au gibet, afin qu’aux païens passe dans le Christ Jésus la bénédiction d’Abraham et que par la foi nous recevions l’Esprit de la promesse.
La plus grande misère de l’homme est celle de la misère de l’âme. La conscience du péché est une chose terrible car vivre en étant convaincu que son lendemain au ciel est aléatoire est une situation désastreuse. Pensez à l’homme riche de l’évangile qui interroge Jésus sur le salut et au fils prodigue qui revient vers son père.
Psaumes 37, 25 : J’ai été jeune, j’ai eu le temps de vieillir, mais je n’ai pas vu le juste abandonné, ni ses rejetons mendier leur pain.


La nécessité de mettre en avant la foi


Si nous mettons la foi en avant, il y’aura toujours une différence avec les autres car celui qui compte sur Dieu et celui qui compte sur sa force et son intelligence n’ont pas la même réussite. Les gens peuvent faire la même chose que toi mais parce que la bénédiction de Dieu n’y est pas, cela ne marchera pas ; c’est le cas d’Isaac, fils de Jacob avec ses contemporains qui ont voulu l’imiter sans réussir à prospérer comme lui.


L’esprit de Dieu est illimité


Il faut invoquer en toute chose le Saint Esprit aussi bien pour les choses spirituelles que les non spirituels. Demandons lui de nous donner des visions sur là où nous pouvons investir en ce bas monde.


Article rédigé par Mathias YAMEOGO




Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document