-

2 Corinthiens 1, 3 "Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit."

-


Message kérygmatique du frère Etienne YAMEOGO



dimanche 30 avril 2017, par FRANCK BICABA





En introduction à son message, le frère Etienne a tenu à faire un rappel de ce qui pourrait emmener tout un chacun dans cette cuvette du stade du 4 août au-delà de la louange et de l’adoration dues à Dieu : Maladie, échec, péché, mariage, quête du Seigneur etc. Tous ces maux selon lui trouverons leur fin en Jésus Christ de Nazareth suivant la volonté de Dieu.


Revenant sur le passage de l’évangile de l’apôtre Jean 1, 14 : « Le Verbe s’est fait chair », le frère Etienne explique à la lumière de ce livre, que c’est par l’inspiration du Saint Esprit que l’apôtre Jean révèle que tout ce qui est, ce qui existe a été fait par le Verbe, par la Parole. Cependant, quelle Parole écoutons-nous ? IL y a parole et parole. Cette Parole est une puissance de Dieu. En effet, toute parole a une puissance, une force et donc produit des effets. Afin de mesurer la suprématie de la Parole, il a fait cette réflexion : si une simple parole humaine peut conduire au suicide, qu’en est-il donc de la Parole de Dieu ?


L’homme ignore le pouvoir intrinsèque qui résulte de la Parole de Dieu si bien qu’il écoute n’importe quelle parole. Pourtant il devrait seulement écouter la « Parole » mais pas une parole. Conséquence donc, nous tombons dans le piège des faux enseignements.


L’apôtre Paul dans l’une de ses épîtres, nous met en garde contre les faux enseignements en nous invitant à désirer « le lait pur » de la Parole de Dieu qui nous fera grandir. En effet, l’ennemi plonge l’humanité dans des pièges en nous donnant du lait impur. En outre, la Parole de Dieu répond à toutes nos inquiétudes. Bien souvent notre foi n’est pas sincère, parce que nous n’avons pas fait un choix clair. Le jour de notre baptême, nous avons pris l’engagement de renoncer à Satan, cependant, nous ne manifestons pas clairement cet engagement. Il y’a un choix à faire. S’il y a bien une chose dans la vie avec laquelle ne nous devons pas nous amuser, c’est la Parole de Dieu.


Je voudrais t’amener à laisser le lait frelaté que le monde nous offre. Ce que tu entends, nourrit ton âme, nourrit ton esprit et tu deviendras ce que tu es. La foi est de notre responsabilité. De ce fait nous devons faire un choix. Le choix de rompre avec tout ce qui est impure notamment les films pornographiques, la musique insensée, bref, tout ce qui est mondain et appauvrit notre esprit. En effet l’ennemi veut transformer la Parole de Dieu et nous conduire à la désobéissance mais le regard de Dieu est que le péché soit une opportunité par laquelle Dieu nous délivre et nous sauve.


L’ignorance des chrétiens à la Parole de Dieu favorise l’accès de l’ennemi dans leurs vies. Si nous voulons nous attacher au diable et à Dieu, nous nous condamnons nous-même La parole que nous écoutons qui ne vient pas de Dieu produit en nous de mauvais fruits. Ces fruits peuvent être catégorisés en trois (3) :


1) Le péché de l’esprit
• La magie
• L’idolâtrie


Il n’y a pas de lien possible entre la chrétienté et la magie noire à savoir les sacrifices, la sorcellerie ; la magie blanche notamment la Franc maçonnerie, la Rose-Croix, etc. il nous faut quitter toutes ces choses qui nous éloignent de Dieu.


2) Les péchés de la chair


Le monde nous enseigne que notre corps nous appartient et que nous pouvons faire tout ce que nous voulons avec, alors que la Parole de Dieu nous enseigne que notre corps est le Temple (Demeure) de Dieu. Il n’y a plus d’effort. Lorsqu’on parle de chasteté dans ce siècle, nous avons l’impression de venir d’une autre planète.


3) Les péchés contre le prochain ou contre la nature


Le peuple n’a pas bien compris le sens de la miséricorde de Dieu. Dieu pardonne comme sa Parole le dit, mais nous consommons les conséquences de nos péchés.
Comment allons-nous traiter définitivement les fruits de toute parole qui ne vient pas de la Parole de Dieu ?


Une solution qui certainement ne va pas plaire aux uns et aux autres. Certains ont beau prié, jeûné, mais leur péché demeure toujours. 1 Cor 1, 18 : le langage de la Croix est folie pour le monde mais puissance de Dieu pour les croyants. Il n’y a nulle autre solution que la Croix.


Jésus dit que celui qui veut me suivre, qu’il prenne sa Croix et qu’il me suive (Mc 8, 34). Il y a une puissance dans la Croix et ce soir, vous allez expérimenter cette puissance. C’est la Croix seule qui peut briser ce lien spirituel avec le mal. Malheureusement nous faisons face à une chrétienté qui ne croit plus en l’invisible. Si nous acceptons la crucifixion, le traitement de la Croix pour rentrer dans le mystère de l’obéissance à la Parole de Dieu qui opère des miracles dans notre vie, nous serons délivrés des chaines de l’abomination.




Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document