-

2 Corinthiens 1, 3 "Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit."

-


Enseignement du 3eme jour de Top Vacances prière 2017



jeudi 21 septembre 2017, par SINARE Herson, Yameogo Mathias



Thème général : À l’école du Saint Esprit

Résumé du message du mardi 19 septembre 2017 à l’Université de Ouagadougou Ki-Zerbo
Thème du jour : La sanctification
Prédicateur : Franck TRAORE, ancien responsable de l’école du ministère à l’évangélisation du Buisson Ardent




Nous sommes une assemblée charismatique et dans une assemblée charismatique, notre bien est le Saint Esprit. Oui, notre nature, notre identité est le Saint Esprit. Il faut donc que l’onction soit manifeste dans nos assemblés. Nous voulons une nouvelle génération, une génération qui impacte son milieu.


Aujourd’hui, c’est l’heure de la vérité puisqu’il s’agira pour nous de parler de sanctification. Bien aimés, nous n’arrivons pas à développer l’onction et une relation avec le Saint Esprit à cause du péché, de l’impureté et de l’immoralité. Il nous faudra pour cela livrer un combat qui est à deux niveaux : interne et externe.


En 1 Pierre 1, 15, il est dit ceci : « Mais, à l’exemple du Saint qui vous a appelés, devenez saints, vous aussi, dans toute votre conduite, selon qu’il est écrit : Vous serez saints, parce que moi, je suis Saint ».


La sainteté n’est pas réservée à une catégorie de personne car lorsque nous regardons les saints, nous voyons qu’il provenait de toutes les couches sociales. Elle n’est pas une affaire de mystiques, elle est l’affaire de ceux qui craignent Dieu, qui cherchent à faire sa volonté.


En Lévitiques 19, 2, il est dit : « vous serez saint comme moi je suis Saint ». « Vous serez », c’est donc un commandement, une exigence de Dieu. Dieu étant saint, n’admet rien de souillé en sa présence, nous comprenons alors le pourquoi de l’existence du purgatoire.


Biens aimés, la sainteté est l’une des attributs de Dieu. La sainteté en Hébreux est tout ce qui est inimaginable, c’est- à-dire au-delà de ce qu’on peut imaginer. Ainsi, dire que Dieu est trois fois Saint, c’est dire qu’il est le paroxysme de la sainteté. Les saints sont ceux qui ont cherché à se sanctifier malgré leur défaut. Voyons l’exemple de Pierre, qui bien qu’il ait renié Jésus a reçu toutes les faveurs du Seigneur. De même, les autres apôtres qui n’ont pas été capable de veiller ne serait-ce qu’une heure sont également proclamés Saint. Que dire de St Thomas ? Ste Marie Madeleine ? De St Augustin qui est partie de l’athéisme à la sainteté ? Ne disons donc pas que la sainteté est impossible ou qu’elle est au-delà de nos limites car elle est possible.


Cependant, comment se sanctifier ?


Le saint est une personne passionnée parce qu’il met l’amour au-dessus de tout, aussi bien en paroles qu’en actes. Ce n’est pas une personne toute pleine mais une personne qui met sa confiance en Dieu.


En Matthieu 5, 48, c’est le Christ qui parle : « Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait ».


Le Christ aussi nous laissera ce commandement de la sanctification. Revenons sur les deux combats à mener et la manière de combattre :


1er combat : contre nous-même


Il s’agit de sortir de tout ce qui nous empêche d’être des saints, de combattre notre moi, notre être intérieur qui nous pousse au péché.


2ème combat : contre l’ennemi, contre les esprits d’impureté et contre tout ce qui nous pousse au mal.


• Dans le premier combat, il nous faut le faire dans le Christ car tout combat se mène dans le Christ. En dehors de lui, il n’y a pas de victoire.
• Ensuite, il nous faut le pain de la régénération du Saint Esprit.
• Et en troisième lieu, s’humilier devant Dieu, c’est-à-dire soumettre notre moi qui nous attire à la gourmandise, à la paresse, à la luxure. Soumettre cela à la puissance de l’Esprit Saint pour être libéré. Cela sera difficile mais le royaume des cieux est une affaire de violence, il faut exercer la violence contre sa nature pécheresse, crucifier sa chair à la croix. La crucifixion fait très mal mais c’est une décision de renoncement à prendre dans les larmes et les pleurs comme Marie Madeleine.


Tous ceux qui décident de vivre conformément à l’évangile aurons à payer le prix de la sanctification, à lutter jusqu’au sang comme le dit l’apôtre Paul. Oui, les saints se flagellaient pour se purifier, d’autres fléchissaient leurs genoux sur des bouteilles pour se purifier. Ce n’est pas en s’asseyant, en reportant notre lutte que nous gagnerons le combat.


Dans le deuxième combat, il nous faut prendre nos armes offensives et défensives pour lutter contre ces esprits. Un autre moyen de combattre ces esprits est d’aller à l‘école de la vierge Marie. Très souvent nous allons loin dans nos exercices, Cela est bien mais allons souvent simplement à l’école de Marie.


Un autre moyen consiste à nous humilier devant Dieu, à marcher sous la lumière du Saint Esprit en soumettant nos pensées au saint Esprit, en rejetant la colère. Il faut maitriser sa langue comme le dit l’apôtre Jacques en Jacques 3, 2 : « car à maintes reprises nous commettons des écarts, tous sans exception. Si quelqu’un ne commet pas d’écart de paroles, c’est un homme parfait, il est capable de refréner tout son corps ».


Il faut également vivre dans la louange, la mortification, manifester et se sanctifier soi-même tous les jours à travers des cantiques en langues afin de se préserver de l’immoralité et du vice. Il faut consacrer son cœur, chercher à ressembler au Seigneur en toutes choses. Il faut s’abreuver de la parole de Dieu et pour finir, il faut demander cette intimité, cette connexion avec Dieu. Faire croitre notre intimité avec le Seigneur en ayant le cœur pur, en ayant un cœur à cœur avec le Seigneur afin de le voir. La sanctification doit nous aider à entrer dans cette intimité profonde avec le Seigneur.
Demandons au Seigneur de nous aider à mener ces combats afin de paraitre pure devant sa face.


Rédacteurs :YAMEOGO Mathias et SINARE Herson




Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document