-

2 Corinthiens 1, 3 "Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit."

-


Enseignement du 6ème jour du top vacance prière 2017



dimanche 24 septembre 2017, par SINARE Herson, Yameogo Mathias



Résumé du message du vendredi 22 septembre 2017
6ème jour de Top vacances prière
Thème : Le revêtement
Prédicateur : Emmanuel OUEDRAOGO



Psaumes 110, 1-2 : Oracle de Yahvé à mon Seigneur : "Siège à ma droite, tant que j’aie fait de tes ennemis l’escabeau de tes pieds." Ton sceptre de puissance, Yahvé l’étendra : depuis Sion, domine jusqu’au cœur de l’ennemi.
Quand Jean Baptiste naissait, il était dit de lui en Luc 1, 17 :Il marchera devant lui avec l’esprit et la puissance d’Elie, pour ramener le cœur des pères vers les enfants et les rebelles à la prudence des justes, préparant au Seigneur un peuple bien disposé."


Nous voyons qu’il a fonctionné vraiment dans l’Esprit d’Elie car tout comme au temps d’Elie, le peuple de Dieu avait besoin d’un prophète au temps de Jean Baptiste dans la mesure il était entièrement sous la domination romaine. On verra alors des hommes revenir au Seigneur par le ministère de Jean Baptiste comme au temps d’Elie où il a défié les prophètes de Baal ramenant ainsi le peuple au Seigneur.


En 1 Rois 19, 2, il est dit ceci : "Alors Jézabel envoya un messager à Elie avec ces paroles : "Que les dieux me fassent tel mal et y ajoutent tel autre, si demain à cette heure je ne fais pas de ta vie comme de la vie de l’un d’entre eux !"


Jézabel a lancé une malédiction qui a traversé les âges. Ce qui n’a pas marché sur Elie a fonctionné sur Jean Baptiste par la personne d’Hérodiade.Cependant Jean baptiste a fonctionné comme Elie sous l’aspect de la prédication de la parole mais n’a pas manifesté la dimension de puissance alors qu’il avait bien l’onction et la puissance d’Elie. Ainsi, nous pouvons avoir le revêtement de Dieu sans pouvoir le mettre en valeur. Cela est vraiment important de s’attacher à l’Esprit de Dieu. Quand nous recevons l’Esprit de Dieu, nous devons recevoir le revêtement comme le Christ après son baptême. Jésus excellait dans tous les domaines parce qu’il avait le sceptre de domination.Si le sceptre de la domination est dans un lieu, c’est là que l’autorité s’exerce sinon ce sera l’échec.


En Josué 1, 3 Le Seigneur fait cette belle promesse au peuple :« Tout lieu que foulera la plante de vos pieds, je vous le donne, comme je l’ai dit à Moïse. » Cependant en Juges 1,27-36 l’écriture nous montre que cela n’a pas été facile.


En Juges 1, 27 Manassé ne déposséda pas Bet-Shéân et ses dépendances, ni Tanak et ses dépendances, ni les habitants de Dor et de ses dépendances, ni les habitants de Yibleam et de ses dépendances, ni les habitants de Megiddo et de ses dépendances ; les Cananéens persistèrent dans ce pays. 28 Cependant, quand Israël fut devenu plus fort, il soumit les Cananéens à la corvée, mais il ne les déposséda pas. 29 Ephraïm non plus ne déposséda pas les Cananéens qui habitaient Gézèr, de telle sorte que les Cananéens continuèrent d’y habiter avec lui. 30 Zabulon ne déposséda pas les habitants de Qitrôn, ni ceux de Nahalol. Les Cananéens demeurèrent au milieu de Zabulon, mais ils furent astreints à la corvée.


De même il y a des moments où nous sommes inefficaces devant les montagnes de nos vies qui ne se déplacent pas comme le dis la parole puisque Dieu nous revêt de manière à ceux que nous puissions posséder la victoire. Dans notre vie nous rencontrons des blocages. Cependant, Dieu nous a revêtu pour exercer l’autorité et être exaucé. Malheureusement comme le premier fils prodigue qui avait tous les droits dans la maison mais qui n’exerçait pas son autorité, nous aussi, bien que revêtus, nous restons devant la montagne dans la résignation. C’est pourquoi si par exemple nous sentons que Dieu nous a revêtu d’un ministère d’évangélisation, commençons à évangéliser et à chercher un soutien. Si notre prière était basée sur le« prie pour moi », il doit passer au « soutien moi dans la prière » parce que nous sommes censés avoir commencé. Nous devons dire à notre frère ou à notre sœur : « aide-moi », « renforce-moi », « frappe avec moi » car je suis en train de le faire déjà.


Ce verset dont parle le Psalmiste n’est personne d’autre que Jésus et nous voyions cela en Marc 12, 36 : C’est David lui-même qui a dit par l’Esprit Saint : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Siège à ma droite, jusqu’à ce que j’aie mis tes ennemis dessous tes pieds.


En effet, il est dit qu’il ne sera pas enlevé à Judas, le spectre royal puisque celui du Christ est éternel. Et Jésus continue d’exercer cette autorité à partir de ceux qu’il a enfanté comme le dit Saint Paul en 2 Corinthiens 5,17 :« Si donc quelqu’un est dans le Christ, c’est une création nouvelle : l’être ancien a disparu, un être nouveau est là  ».


Chacun de nous, en tant que corps du Christ avons la puissance de ce spectre pour ramener ceux qui ne sont pas à Dieu à lui obéir. Ce spectre doit d’abord s’appliquer sur nous-même et après sur les autres, c’est-à-dire dans nos familles, dans nos quartiers au travers de nous. Dieu dit qu’il va étendre l’autorité de ce spectre. Guehazi a reçu la puissance de son mentor Elisée à travers son bâton mais cela ne lui pas été utile parce que Guéhazi avait d’autres projets que celui de la personne qui l’a envoyé.L’un des problèmes, c’est qu’on veut exercer dans la puissance sans être connecté à celui qui nous envoie. Jésus envoie ses disciples qui n’arrivent pas à guérir un épileptique et pourtant Jésus guérissait cette maladie, donc guérir cette maladie était aussi de leur capacité mais il leur manquait bien quelque chose. Jésus a dû leur dire qu’il y avait une part qu’il devait eux aussi effectuer puisqu’il y a toujours notre part. Dieu veut étendre les limites de ton sceptre. Dieu veut agir et étendre les limites de la direction divine dans nos vies.La victoire du peuple de Dieu dépendait du surnaturel (le bras de Moïse levé).


Pour revenir au Psaumes 110, 1 :« Siège à ma droite » le secret c’est que Jésus était à la droite du père. L’un des problèmes également, c’est qu’on n’est pas à la droite de Jésus mais à sa gauche. La Bible nous dit qu’il nous tient par sa droite. Donc tout ce qui nous amène à sa gauche doit être abandonné afin de demeurer à sa droite pour que le sceptre impacte notre vie.




Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document