-

2 Corinthiens 1, 3 "Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit."

-


UNE DEMARCHE DE FOI ODACIEUSE POUR OBTENIR LA FAVEUR DIVINE.« Jésus lui adressa la parole : Que veux-tu que je fasse pour toi ? » Marc 10.51



mardi 1er mai 2018, par DANGO Julien R



Le prédicateur était le frère Jean Gabin SEOGO membre du Buisson Ardent (BA). Il a commencé son message par situer le contexte du thème. Il s’agissait d’un aveugle nommé Bartimée qui appelait Jésus et lui demandait de prendre pitié de lui. Jésus lui avait alors demandé ce qu’il voulait qu’il fasse pour lui. Ce dernier avait dit qu’il voulait voir. Alors Jésus l’avait guéri et lui avait dit que sa foi l’avait sauvé. Le prédicateur a poursuivi son intervention en trois points.



Il a d’abord invité les enfants de Dieu à avoir la démarche de l’aveugle et mendiant Bartimée en l’imitant. En effet Bartimée savait que Jésus pouvait le sauver c’est pourquoi il l’a appelé. Il ne s’était pas laissé décourager par la foule dans ses efforts de se faire entendre. Et lorsque Bartimée a eu l’attention de Jésus, il avait exprimé le désir de son cœur. Le frère a alors marqué un instant pour demander à l’assemblée de prier comme l’aveugle. Il ne faut pas rester dans le conformisme en cherchant un certain ordre dans les prières pour juste être correcte dans la manière. Cependant il faut oser dans la foi. En effet Bartimée est allé contre le cours normale vis-à-vis de la situation qui se présentait devant lui. Dans ce même ordre de la foi, il y a eu dans les évangiles le général romain qui est allé voir Jésus pour lui demander de dire une parole afin que son serviteur guérisse. Devant sa foi Jésus a déclaré n’avoir pas vu une aussi grande foi en Israël. Il y’avait également, en Luc au chapitre 8, une femme qui avait des pertes de sang depuis 12 ans. Elle a touché Jésus qui se retourna pour dire que quelqu’un l’avait touché. Pierre avait alors attiré l’attention de Jésus sur la foule qui l’entourait. Et lorsque la femme s’était présentée, Jésus lui avait dit que sa foi l’avait aussi sauvé. En résumé, ces exemples de la bible nous disent que Dieu exhausse les prières qui sont faites avec foi. Pour aller plus loin dans ce même sens, dans le premier livre des Rois au Chapitre 3 Salomon avait fait une offrande extraordinaire. Il avait des sacrifices sur l’autel du Seigneur. Alors dans son songe, l’ange de Dieu lui était apparu afin qu’il demande quelque chose de son choix à son Seigneur. Dans Matthieu 27.50-53, le cri de Jésus sur la croix a créé quelque chose d’extraordinaire. Le voile qui séparait le lui saint du lieu très saint du temple s’est déchiré. Pour le prédicateur, le cri de Jésus rappelle le cri de Bartimée. Il s’agissait d’un cri fort qui a permis de sauter les obstacles.


En deuxièmes point, le frère a fait remarquer que Bartimée avait jetté son manteau qui lui servait de couverture et de sécurité pour aller à la rencontre de Jésus. C’est pourquoi, le prédicateur a invité l’assemblée à laisser le superflu pour suivre Jésus Christ de Nazareth. On peut noter en outre dans le Livre des Juges au chapitre 6 que l’ange de Dieu avait demandé à Gédéon de détruire l’autel qui se trouvait dans sa maison. Il faut donc lâcher les fétiches, le péché et tout ce qui bloque le peuple dans sa marche à la suite de Jésus.


La prédication a abordé ensuite le dernier aspect ou Jésus disait à Bartimée que sa foi l’avait sauvé. Pour le frère, la foi est souvent un héritage comme on peut le remarquer d’Abraham à Jésus et avec les apôtres. En fait quand jésus parle de la foi à Bartimée, il parle de la foi qui opère des miracles. Mais qu’est-ce que la foi ? Selon hébreux 11.1 « La foi est la garantie des biens que l’on espère, la preuve des réalités qu’on ne voit pas. » Le livre des Hébreux 11 continue au verset 3 en disant « Par la foi, nous comprenons que les mondes ont été formés par une parole de Dieu, de sorte que ce que l’on voit provient de ce qui n’est pas apparent. » Cela signifie que la foi crée l’impossible. Il est également a noté dans 1 Roi 18, que le prophète Elie avait prophétisé la fermeture du ciel. Et quand le temps fut arrivé, il fit une démarche de foi. Il s’était courbé, ce qui est symbole de prière. Il a demandé à son serviteur de monter et de voir s’il y avait des nuages. C’est au septième tour que le serviteur avait vu un grain de nuage et Elie savait qu’il pleuvrait et en avertit le roi Achab. Il s’agissait ici d’un acte de foi. Le serviteur était allé sept fois, c’est-à-dire que la foi est une insistance, ce qui implique donc qu’il faut prier avec insistance pour voir les signes. Cependant il faut une demande claire a l’image de la réponse de Bartimée et de Salomon. L’apôtre Jacques dans sa lettre au chapitre1. 6-8, nous exhorte à de demander sans hésitation. Comme Bartimée qui était focalisé sur son objectif, il faut rassembler sa prière. Dans l’évangile de Marc, Jésus nous interpelle pour que nous ayons foi dans tout ce que nous voulons faire. En effet sans la foi au Seigneur, on ne fait rien. Le prédicateur a attiré alors l’attention de l’assemblée sur ce qui se passait au stade en ce jour. En fait il s’agissait d’une démarche de foi. Dans Marc6.53-56, à Génésareth Jésus n’avait pas pu faire beaucoup de miracles à cause d’un manque de foi des habitants de cette localité. Il ne faut donc pas être des habitués du Christ. En fait on remarque aujourd’hui, des habitués de l’Eglise, des habitués des neuvaines, ceux-là qui se promènent d’homme de Dieu en homme de Dieu sans obtenir de solution à leur problème.


Enfin, le prédicateur a terminé en rappelant que Jésus dit que tout pouvoir lui a été donné dans les cieux et sur la terre. Il faut alors faire une démarche de foi en ce soir. C’est sur ces mots qu’il conclut en invitant l’assemblée à se tenir debout pour adorer et prier le Seigneur. Il s’en est suivi un grand temps d’intercession au cours duquel des guérisons et des libérations ont été opérés.




Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document