-

2 Corinthiens 1, 3 "Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit."

-


Travaillez de manière pleine et sincère avec Amour pour tout ce qu’on a à faire.


Recollection du Dimanche 06 Avril 2014


jeudi 24 avril 2014, par Wendson Michel Ouedraogo




Depuis un certain nombre d’années, le Buisson Ardent, le Renouveau Charismatique Catholique de l’université de Ouagadougou organise une grande campagne d’évangélisation toujours couronnée par une veillée nationale de prière à Ouagadougou le 30 Avril.



Campagne au cours de laquelle s’opèrent des guérisons, se produisent des miracles, tant d’âmes sont gagnés à Jésus.



C’est ainsi que le Dimanche 06 Avril 2014, le Buisson Ardent a organisé une recollection au sein de pour une organisation pratique de la campagne d’évangélisation 2014. Enseignement, mise en place des commissions, célébration eucharistique tel fut le principal menu.



Les activités ont débuté par une prière introductive qui fera place au premier enseignement donné par le frère Evariste KABORE sous le thème 2 thimote2.3-7.



Dans son exposé il disait ceci : « la responsabilité des enfants de Dieu est de faire entendre l’évangile à tout le monde. Le chrétien est comparé à un soldat car le travail d’évangélisation est un véritable combat dans un monde déjà envahit par des ténèbres. Le soldat est soumis à des règles et des ordres par son engagement.



Tous les chrétiens sont enrôlés dans l’armé de Dieu. Lorsqu‘on est conscient de cela, on doit s’engager à plaire à celui qui nous a enrôlé Jésus Christ sans hésitation car ce que nous faisons sur terre nous accompagnera au ciel.



La particularité de notre combat est qu’il ne s’agit pas de remporter la victoire car la victoire est acquise déjà par la croix de Jésus Christ mais il s’agit plutôt de la démontrer par nos œuvres.



Plusieurs athlètes prennent part à la course mais enfin de compte il n’y a qu’un seul qui remporte la compétition. Notre privation de certaines choses est nécessaire. Pour le concours de Miss par exemple, certaines personnes ne se privent elles pas de certaines nourritures pour rester dans les critères exigés ? À cause de l’excellence de l’œuvre de Dieu, nous devons traiter durement notre corps. Pour chaque œuvre, il faut rechercher la volonté de Dieu.



Le travail du cultivateur est un travail de foi. Il faut donc avoir foi que ce qu’on sème portera des fruits. L’œuvre de Dieu est un labeur, il faut donc semer pour moissonner. Nous devons accepter de souffrir pour le Seigneur car lui-même a souffert pour nous. Nous devons travailler de telle sorte que nous nous aidons entre frère et sœurs à nous engager pour l’œuvre car cette œuvre est une œuvre collective.



Le fer aiguise le fer alors prie, soutien, occupe toi loyalement de ton frère afin de lui révéler le fer qui est caché en lui. Il y a un trésor en chacun de nous, il faut un travail spirituel pour libérer ce trésor. En somme, nous devons nous engager comme un soldat au combat. Nous devons courir comme une athlète de sorte à remporter la course, avoir la foi d’un laboureur semeur avant de recueillir les fruits. »



Après l’enseignement viendra la mise en place des commissions par le frère Silvère BAYALA, pour une mise en commun de chaque commission.



Ainsi après la pause la Bergère Brigitte va donner le 2ème enseignement qui se résume que l’amour soutien la foi. Il nous permet de nous envoler plus loin dans notre relation avec Dieu.



Lorsque l’amour est défiguré chez une personne, il est entrainé dans une souffrance car Dieu a crée le monde par Amour. Sur le chemin de l’amour le Christ Jésus a rencontré la mort. L’Amour se cultive, se soigne. Sinon il meurt et pétrit. Il faut qu’on travaille de manière pleine et sincère avec Amour pour tout ce qu’on a à faire.



La journée sera couronnée par une célébration eucharistique à partir de 15h 30 mn. Une messe a partir de laquelle tous les responsables de commissions et tous les intervenants seront consacrés. Car cette œuvre n’est pas celle des hommes mais elle est pour le Seigneur qui se manifeste à travers les hommes.



La motivation y est. Le Buisson Ardent y est de plein pied dans l’organisation pratique de la campagne. Rendez-vous le samedi 26 avril de 20h à 23h au centre spirituel Jean Paul II de Tanghin, le dimanche 27 Avril de 16h à 22h à la paroisse de Jean XXIII et enfin pour la grande veillée nationale le mercredi 30 Avril de 20h à l’aube au stade municipale de Ouagadougou.



Que Dieu vous bénisse et vous accompagne tous et chacun !!!



Rédacteur : Ouedraogo Wendson Michel



Secrétaire : Zango Chantal




Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?